VocaBRUlaire "LA COUQUE" un de ces petits mots et acronymes qui deviennent familiers mais dont vous ne retombez pas sur la signification exacte, à moins d’être devenu un vrai bruxellois (ce que nous vous souhaitons).

Posté le 14.12.2014

Brunchs du dimanche

“Couque” désigne toutes les sortes de viennoiseries. Ce qu’on appelle dans le monde entier “un pain au chocolat” s’appelle, à Bruxelles, “une couque au chocolat”. La couque a ses déclinasons. Elle peut être “aux raisins”, “aux noix”, “à la crème”, ou simplement “au beurre” dans sa version la plus grasse.
La Belgique a une longue et solide tradition de boulangerie et de patisserie. Les couques manquent aux belges autant que le ristretto aux italiens qund ils sont loin de chez eux. Quelques patisseries à côté desquelles vous ne pouvez pas passer:

- “LE MERVEILLEUX”. De la meringue, de la crème fouettée et du chocolat. Disponsible dans toutes les bonnes pâtisseries mais nous recommandons fortement la version du Pain Quotidien qui est un vrai péché.


- “LE MISERABLE”. On vous épargne les détails caloriques de ce gâteau qui n’a de misérable que le nom. On trouve également des Misérables partout, mais l’équipe Expats se damnerait pour celui de chez Gallens, en vente chez Delhaize.


- “TIRAMISU AU SPECULOOS”, la version belge du célèbre dessert italien. La recette du tiramisu est disponible sur toutes les boîtes de Mascarpone Galbani. Remplacez simplement les biscuits à la cuiller par des spéculoos, et le tour est joué.

  Retour