1082 Berchem-Sainte-Agathe

www.berchem.irisnet.be 

Habitants : 24.830 (2018)
Superficie : 2,95 km²
Bourgmestre : Joël Riguelle

Berchem-Sainte-Agathe fait partie de la région bilingue de Bruxelles depuis 1954.  La commune propose un cadre convivial.  Elle conserve des coins champêtres.  C’est le cas du quartier entourant un de ses deux cœurs historiques : l’ancienne Eglise située rue de l’Allée verte.  La commune est jalonnée de nombreux espaces verts : parmi eux, le Zavelenberg au Nord, le Kattebroeck à l’Ouest, le bois du Wilder au Sud (tous les trois reliés par la promenade verte proposée par Bruxelles-environnement).

Apparue vers le Xème-XIème siècle, mentionnée pour la première fois au XIIème siècle, l’étymologie de Berchem renvoie à un « mont » (berg) avec un complément signifiant « enclos » (hem).  L’agriculture et l’extraction de pierres (grès lédien) caractérisent longtemps ses activités.  Le village se développe à partir de deux centres : l’ancienne Eglise et la Place Docteur Schweitzer, auparavant, place communale, à proximité de la très ancienne Chaussée de Gand.  Dépendant de Koekelberg, elle s’en sépare en 1841.

Le patrimoine immobilier de Berchem-Saint-Agathe est très varié, constitué de villas au style « cottage anglais », de fermettes jusqu’aux maisons sociales de la Cité Moderne (1922).  Le marché immobilier de la commune est sensiblement le même que Koekelberg, avec des appartements sensiblement plus chers.  Les loyers y sont modérés.

Point fort de la commune : Une commune qui conjugue le bilinguisme tant dans ses activités culturelles (voir ci-dessous) que ses installations sportives (www.bsports.be).  Les transports en commun se déclinent entre chemin de fer (gare au nord-ouest), deux lignes de tram et autant de bus.

Culture en bref :  Dynamisme du centre culturel francophone « Le Fourquet » et du centre culturel néerlandophone « de Kroon » (www.gcdekroon.be).

Shopping :  La Chaussée de Gand et  le centre commercial « Basilix » au nord.

Coups de cœur : Admirer le patrimoine architectural, le long de la rue des Combattants ou encore se promener dans le bois du Wilder.

By Bernard De Plaen 

  Retour à 19 communes bruxelloises