1140 Evere

www.evere.irisnet.be 

Habitants : 41.131 (2018)
Superficie : 5,02 km2
Bourgmestre : Rudi Vervoort, remplacé par un bourgmestre faisant fonction, Pierre Muylle.

Evere est une commune mixte où il fait bon vivre.  Cette commune de passage est une des plus discrètes de la région de Bruxelles.  Son passé rural laisse encore de nombreuses traces : potagers encore cultivés, espaces verts, fermes et moulin…  Evere accueille également plusieurs cimetières (celui de Schaerbeek, de Bruxelles-ville et d’Evere) qui sont autant de lieux de recueillement, de silence et de verdure.

Mentionnée dès le XIème siècle, Evere resta longtemps un petit village, autour de l’Eglise Saint-Vincent, au nord de la commune.  L’ancienne chaussée de Haecht coupait l’entité en deux avec, au nord, le quartier bâti et au sud les terres agricoles sur lesquelles était cultivé, entre autres, le chicon (endive).  Aujourd’hui, la césure entre le Bas-Evere au nord, centre historique, et le Haut-Evere, au sud, se situe plus bas, au niveau de l’avenue Léopold III, pratiquement parallèle la ligne de chemin de fer.  L’aérodrome belge se trouvait au bout de cette voie routière, à cheval entre Evere et Haren (Bruxelles-ville actuellement).  Evere fut longtemps un lieu de résidence pour les travailleurs affectés au domaine aérien.  Les équipements aéroportuaires furent conservés depuis le début de la première guerre mondiale jusqu’après la deuxième guerre mondiale.  Cultivant son caractère bilingue, la commune sera rattachée à la région bruxelloise en 1954.

Les prix de l’immobilier à Evere sont dans une moyenne assez haute, tant pour les maisons que pour les appartements. Les loyers des appartements sont au seuil de celui des communes les plus chères.

Point fort de la commune : Evere est située à deux pas des infrastructures de l’OTAN (Haren). Plusieurs lignes de tramways dans le Bas-Evere, des lignes de bus à travers toute la commune, deux gares de chemin de fer ; la commune offre un accès facile au ring, le périphérique qui entoure la capitale. 

Culture en bref :  Le musée bruxellois du moulin et de l’alimentation est installé dans un moulin du XIXème siècle .  Deux centres culturels animent la commune :  le centre culturel d’Evere et le gemeenschapcentrum Everna.

Shopping : La place Paduwa et la chaussée de Louvain présentent de nombreux commerces de même que l’avenue H. Conscience.  Les grandes surfaces sont représentées dans la commune.

Coups de cœur : A partir de l’église Saint-Vincent, une promenade dans le parc Bon Pasteur permet de rejoindre  le Moeraske (« Petit Marais »), petit coin de nature disposé sur une bande étroite de deux kilomètres où flore et faune se développent.

By Bernard De Plaen

  Retour à 19 communes bruxelloises