1160 Auderghem

www.auderghem.be (FR/NL)

Habitants : 31 985 (2013)
Superficie : 9,0296 km2
Bourgmestre : Didier Gosuin

La commune d’Auderghem est recouverte pour près d’un tiers par des espaces verts souvent chargés d’histoire (forêt de Soignes, Châteaux, Prieurés, Parcs…).  Elle est aérée bien que traversée d’Ouest en Est par l’autoroute qui part en direction de Namur et du Nord au Sud par le Boulevard du Souverain, autoroute urbaine, longeant la vallée de la Woluwe (cours d’eau).  Résidentielle, elle offre une belle qualité de vie.

Le nom de la commune est attesté en 1253.  Auderghem se développe au croisement de la Chaussée de Wavre et de la vallée de la Woluwe.  C’est à l’origine une petite exploitation agricole dépendant de l’entité voisine de Watermael-Boitsfort.  Les activités qui s’y déployaient étaient également tournées vers la forêt : bûcherons, fabrication de balais.  Son emplacement, à l’orée des bois, favorisa l’installation de deux prieurés : le futur Val Duchesse (du nom de la veuve d’un duc de Brabant qui le fonda) et le Rouge-Cloître.  Plusieurs châteaux y trouvèrent place : Trois-Fontaines, Val Duchesse, Solitude et Saint-Anne.  La commune d’Auderghem devient indépendante en 1863.

 

Acheter une maison, un appartement ou une villa à Auderghem est sensiblement plus cher qu’à Bruxelles-ville.  La location d’appartement se fait à un coût exorbitant.

Point fort de la commune : 5 stations de métro sur la ligne 5…  Une ligne de tram et plusieurs lignes de bus complètent l’offre de transports en commun.  De plus, l’autoroute qui s’élance vers Namur permet de rejoindre rapidement le périphérique routier (Ring).

Culture en bref : La commune d’Auderghem dispose d’un centre culturel dynamique (www.cc-auderghem.be).  Le jardin botanique expérimental Jean Massart, à proximité du Prieuré du Rouge-Cloître offre sa richesse végétale tant aux scientifiques qu’à tout public.  Le Rouge-Cloître propose des activités artistiques nombreuses pour petits et grands.

Shopping : La Chaussée de Wavre est bordée de nombreux magasins.  L’hypermarché près de la station Hermann-Debroux ainsi que les autre commerces avoisinants viennent compléter l’offre.  L’UOPC propose un catalogue complet de livres, dans tous les domaines.

Coups de cœur : La forêt de Soignes est un beau but de promenade, avec de magnifiques étangs, à proximité de l’incontournable prieuré du Rouge-Cloître.

 By Bernard De Plaen (2016)

  Retour à Bruxelles-Capitale, 19 communes